Histoire de toponymie

Par Karine Légeron Je viens d’un coin de France où les nom propres prennent parfois de grandes libertés avec la prononciation. Quéven se prononce [Quévin], mais Erdeven se dit [Erdevène] et Treffendel, [Treffendel]. Guengat se prononce [Gu-ène-gatt], et quand on veut parler du paysagiste de mon village qui s’appelle Le Pendu, on doit dire [Pindu].... Lire la Suite →

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑