À propos

À la (re)découverte géopoétique d’Ahuntsic

De mai à septembre 2021, Karine Légeron est écrivaine en résidence à la bibliothèque d’Ahuntsic. Son projet de création artistique collective, intitulé À la (re)découverte géopoétique d’Ahuntsic, propose aux participants de sortir de chez eux, de (re)découvrir leur quartier, de s’en délecter et de s’en inspirer pour créer, ensemble.

Pendant sa résidence, Karine offrira plusieurs activités visant un public large et varié : plusieurs conférences ou tables rondes, un blogue collectif sur lequel les résidents pourront afficher leurs créations (photos, textes, poèmes, dessins, etc.), quatre ateliers d’écriture créative, et des rencontres individuelles sur rendez-vous.

Tous les renseignements seront disponibles graduellement sur ce site.


Karine Légeron a fait de Montréal le point de chute de ses voyages au long cours et se consacre aujourd’hui essentiellement à la littérature. Autrice et enseignante, elle est très investie dans le milieu littéraire québécois. Elle est notamment impliquée auprès de l’UNEQ et du Salon du livre de Montréal, et fait partie du comité éditorial de plusieurs revues littéraires. Après Cassures, un recueil de nouvelles paru en 2015 et Nos vies de plume, un roman paru en 2019, elle publiera son prochain livre au printemps 2022.

Le projet Écrivain(e) en résidence est le fruit d’un partenariat entre le Conseil des arts de Montréal (CAM) et l’Union des écrivaines et des écrivains québécois (UNEQ), en collaboration avec les Bibliothèques de Montréal. L’objectif de ces résidences est de familiariser le public avec le travail d’écriture ainsi que de permettre à un écrivain ou une écrivaine de réaliser un projet artistique de concert avec la communauté de la bibliothèque participante tout en poursuivant son propre travail de création.

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :