Solastalgie

Il existe désormais une autre forme de nostalgie, celle reliée à la perte sans même avoir à bouger de chez nous : la « Solastalgie ». Le philosophe environnemental australien, Glenn Albrecht, a développé ce concept pour parler de cet état qui décrit la détresse causée par la perte lente, mais chronique des paramètres familiers liés à l’environnement. « La souffrance de perdre ce qui nous entoure et où on se sent bien, un peu comme quand on quitte une maison pleine de souvenirs ». 

Nous sommes nombreux, nombreuses à la ressentir sans en comprendre l’origine. C’est mon cas. Je navigue dans les eaux troubles du défaitisme, de la colère et de la culpabilité. Cette souffrance, il faudra apprendre à l’apprivoiser, à l’accepter. À en parler aussi. Et peut-être que de ces murmures naitra un sursaut de révolte nous donnant envie de livrer ainsi notre plus grande bataille; celle d’aimer et protéger ce monde malgré et grâce à tout. Nous le devons à nos enfants.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :